10 bons conseils

Opter pour un déshumificateur

Si l'on n'habite pas dans un cadre récent qui est parfaitement équipé d'un système de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), on peut avoir a déplorer les effets de l'humidité. De la simple tache de moisissure au coin d'un plafond, à la buée importante sur les surfaces vitrées en passant par les décollements de revêtements.

 

Tout cela n'est pas bon pour votre logis, mais aussi pour votre santé. En effet, les moisissures et autres champignons microscopiques peuvent être dangereux et entraîner des affections notamment chez les enfants et personnes fragiles.

1 - Diagnostic

Il est vite fait, si tous les matins, vous passez une demi-heure à essuyer les vitres, si au toucher les murs sont humides, si des taches ornent les coins des murs et le plafond, pas d'hésitation pour une relative petite somme votre vie domestique va changer du tout au tout.

 

2 - Opter pour le meilleur système

Bien entendu la venue d'un professionnel qui installera une VMC est la meilleure solution, mais à la fois si votre maison et votre portefeuille ne peuvent accepter cette opération, il vous reste à choisir parmi les deux systèmes à la portée de chacun décrits ci-après.

 

Important : si l'humidité est due à des remontées ou fuites d'eau (murs et toit),

on ne peut espérer qu'une légère amélioration de la sensation de confort.

 

3 - Les déshumificateurs chimiques

Bien connus de tous, il s'agit de bacs contenant des sels minéraux — chlorure de calcium qui absorbent l’humidité de l’air et la rejettent sous forme d’eau dans un bac qu’il faut vider régulièrement. Ces sels sont soit dans une poche perforée, soit en pastilles.

Le liquide récupéré — saumure — constitue un excellent désherbant...

 

4 - Les déshumificateurs chimiques les +

Bac et recharges ne sont pas excessivement chers dans un premier temps, la mise

en place est on ne peut plus rapide. On en trouve à peu près partout. Les recharges même de premiers prix sont aussi efficaces que les autres. Certaines sont même parfumées. Non, le gros avantage n'est pas en fait le matériel, mais votre prise en main du problème et la prise de conscience que vous aurez en vidant le ou les bacs remplis à vitesse grand "V" ! Cela permettra, après un certain temps de prendre le problème véritablement à bras le corps.

 

5 - Les déshumificateurs chimiques les -

Mais qu'en attendre ? D'abord, il faut savoir que pour ce système fonctionne, il faut

une température suffisante (+ 15°). Ensuite, on ne peut espérer un résultat que pour de petits cubages,

à moins d'en disposer des dizaines. Ce qui implique des quantités énormes de recharge et la corvée de vidage répétée de nombreuses fois. Le coût au final peut devenir prohibitif. Notre conseil, limitez l'usage de ce

type de matériel à des placards, dressing, ou autre toute petite pièce.

 

6 - Les déshumificateurs électriques

Ce qui était réservé aux milieux professionnels dans leur installation et leurs usages (musées, demeures patrimoniales, espaces de santé…) est devenu en quelques années à la portée du particulier :

les déshumificateurs électriques. Proposés par de nombreuses enseignes de distribution en particulier de bricolage l'offre est très large. Elle se répartit en deux familles d'appareils : à assèchement d'air et

à condensation.

 

7 - Le déshumificateur électrique à assèchement d'air

C'est appareil qui combine le mouvement d'un ventilateur qui brasse de l'air en le réchauffant vers

une cartouche de gel de silice qui récupère l'eau contenue dans l'air ambiant.

 

8 - Le déshumificateur électrique à assèchement d'air les + et les -

L'appareil est silencieux, tout juste un son continu. Le gel se régénère (pas testé dans le temps).

En général assez cher, vérifiez les performances compte tenu du volume à traiter.

 

9 - Le déshumificateur électrique à condensation

C'est un compresseur et un ventilateur qui font le travail. Le compresseur refroidit l’air jusqu’à condensation de l’humidité présente dans l’air. L’eau récupérée est vidée dans un bac et l’air asséché est rejeté dans la pièce.

 

10 - Le déshumificateur électrique à condensation les + et les -

La chaleur produite par le compresseur est réinjectée dans la pièce augmentant très légèrement la température de la pièce. Il existe des modèles pouvant fonctionner dans des températures basses (autour de 10-12°). En outre des murs secs et sains se chauffent beaucoup plus rapidement et facilement.

 

On trouve des produits pouvant traiter de 30 à 70 m2. Contrairement aux promesses sur les emballages,

la soufflerie se fait quand même un peu entendre : entre 30 et 60 décibels. Un bon point il existe des appareils possédant un ionisateur ce qui permet d'améliorer très sensiblement l'atmosphère de

la pièce.

 

Quant à l'investissement entre 90 et 300 €, il faut le répartir sur plusieurs années, et tenir compte que l'on n'aura pas de consommables à prévoir. Seule la consommation électrique (entre 0,4 et 0,8 kw/h) est à prendre en compte.

 

Conclusion

Est-ce un bon investissement ? Oui mille fois oui ! Pour l'habitat et la santé.

Il est même conseillé d'en utiliser plusieurs de différentes capacités répartis dans l'habitat pour être le plus efficace possible. Dernier point : c'est un grand bonheur lorsqu'on vide le réservoir de constater

que toute cette eau* ne se retrouve pas sur les murs et les vitres de la maison.

déshumificateur chimique
déshumificateur facade
déshumificateur tableau de bord

Un tableau de bord permet de contrôler l'ensemble du dispositif en renseignant sur la température, le taux d'humidité, l'intensité de la ventilation. Paradoxe, des appareils de plus grande capacité n'ont pas toujours ce type de dotation.

un déshumificateur et ses filtres et réservoir
Monsieur je sais tout - 10 bons conseils.com

Le mot de :

Monsieur-je-sais-tout

Le taux d'humidité idéal dans un habitat

 

En dessous de 30% c'est trop sec risque d'irritation pulmonaire.

 

Au dessus de 60 % c'est trop élevé ce qui favorise

le développement microbien et la dégradation

des matériaux intérieurs.

 

L'idéal : entre 40 et 50 %

avec une température autour des 20 °C.

 Et bien entendu une ouverture quotidienne des fenêtres

d'au minimum 15 minutes par jour.

Certains modèles possèdent un jeu de filtres complet. Par exemple : un pré-filtre, un filtre à poussières, un filtre à charbon. Au fond, le bac de récupération d'eau* doté d'un système de coupure en cas de remplissage total.

 

Des appareils possèdent un tube permettant un écoulement permanent vers l'extérieur.

* Eau impropre à la consommation humaine

et animale car dépourvue

de minéraux.

 

Utilisations possibles :

sa centrale vapeur, arrosage de plantes qui n'aiment pas le calcaire comme les orchidées

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 10bonsconseils.com ®  Les éléments iconographiques appartiennent à leurs propriétaires respectifs et ne peuvent être reproduits de quelconques manières sans leur accord formel.

Reproduction rights reserved © 10bonsconseils.com ® The iconographic elements are property of their respective owners and may not be reproduced in any way without formal agreement. © 2017 -VF 3.2