10 bons conseils

Créer son logotype

Contribution de Bruno Jullien - Conseil en communication

Chargé de cours à Polytech, R & T, Groupe 4.

1 - Le logo est un concentré d'image d'entreprise !

En tant que tel, il est souhaitable de prendre en compte tous les éléments physiques

et moraux qui constituent votre entreprise, association, institution. Prendre en compte ne veut pas dire pour autant qu'ils doivent tous être représentés.

 

2 - Que peut-on attendre d'un logotype ?

  • Une lecture aisée de la carte de visite - au panneau 4 x 3 m,
  • Une reconnaissance immédiate,
  •  Une bonne mémorisation et attribution,
  • Une évocation du secteur d’activités,
  • Une évocation des valeurs,
  • Fédérer ses collaborateurs,
  • Une satisfaction esthétique.

 

S’il s’agit de remplacer, son ancien logotype à cela s’ajoute :

 

  • Un rafraîchissement d’image,
  • La marque d’une évolution majeure,
  • La volonté de faire partager notamment auprès de ses collaborateurs de nouvelles orientations.

 

3 - Comment le créer et avec qui ?

  • Son logiciel de dessin préféré,
  • Sa belle-sœur qui est une vraie artiste,
  • Un prestataire en ligne (site spécialisé),
  • Votre imprimeur,
  • Un graphiste,
  • Une agence de communication,
  • Un cabinet de design.

 

4 - Avant de commencer avec un pro

  • Préparer un brief qui reprendra l’historique, la philosophie, le positionnement de la société,
  • Voir le site et le book du prestataire,
  • S’informer sur sa méthode de travail,
  • Demander un chiffrage basé sur un forfait décomposé, et qui aborde clairement les droits d’auteur.
  • Éviter d’avoir des idées trop arrêtées, on peut passer facilement à côté de solutions auxquelles on ne pensait pas.

 

5 - De l'utilité d'une charte graphique

Une charte graphique doit accompagner la livraison de votre logo, elle définit avec le plus d’exactitude possible l’emplacement de celui-ci sur tous les documents et supports utilisés.

Les polices préconisées et leurs règles typographiques sont aussi définies.

Les variantes : elles permettent de s’adapter aux dimensions et systèmes de reproduction ou

de diffusion.

Les interdits représentant les "situations graphiques" risquées.

Remis également tous les formats de fichiers qui peuvent vous être demandés par d’autres prestataires — vectoriel souvent .ai, .jpg, .svg, .png toutes définitions, .eps,

avec bien sûr une police vectorisée —.

 

Gros avantage de ce document référent c’est que vous n’aurez plus à vous poser de question à chaque utilisation. Autre plus : permet d'éviter les dérives et autres petits arrangements de circonstance.

 

6 - Combien cela coûte ?

  • Imprimeur souvent 0 € car à la clé : il y a des documents à imprimer,
  • Prestataire sur site "prêt-à-porter" 200 € (moyenne),
  • Graphiste, agence et cabinet (selon leur notoriété de 1 000 à  plus de 100 000 €).

 

7 - En combien de temps ?

Charte graphique comprise il faut compter au minimum cinq semaines et quatre ou cinq réunions de travail.

 

8 - À éviter

  • Confier son image à quelqu’un qui ne vous a pas rencontré (prestataire en ligne), ce qui revient à apposer sur sa carte d’identité la photo d’un autre.
  • Demander à la première personne qui passe dans le couloir ce qu’elle pense des propositions. Elle n’a pas participé aux réunions de travail et peut émettre un avis... de courtisan.
  • S’emballer trop vite, le temps de réflexion est important, vous allez vivre avec pendant longtemps. Le logo a une durée de vie de dix, vingt ans, voire davantage. Il ne doit pas s’inspirer des tendances à la mode, fugaces par essence.

 

 

9 - À méditer si on a le temps

Certaines couleurs, et certaines typographies, très en vogue sur le moment, deviennent très vite dépassées. Le professionnel est donc confronté à une lourde tâche : il doit créer un logo

à la fois intemporel et légèrement en avance sur son temps, original tout en s’appuyant sur des valeurs sûres.

 

10 - En conclusion

De la coche de Nike au losange de Renault notre univers est jalonné de ces signes qui à eux seuls résument une société, sans parler évidemment des logotypes avant la lettre que sont les symboles religieux et politiques.

 

Certes, le chemin est long et l’investissement souvent important, mais il s’agit là véritablement d’une borne qui doit être implantée solidement pour délimiter le territoire

de marque.

• IStock © ®

Charte graphique de base.

• Charte graphique de base.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 10bonsconseils.com ®  Les éléments iconographiques appartiennent à leurs propriétaires respectifs et ne peuvent être reproduits de quelconques manières sans leur accord formel.

Reproduction rights reserved © 10bonsconseils.com ® The iconographic elements are property of their respective owners and may not be reproduced in any way without formal agreement. © 2017 -VF 3.2